C’est la première fois que je participe à cette course qui existe depuis 2004 et célèbre sa 17ème édition. Elle est organisée par la section athlétisme du Stade-Bordelais (Bordeaux-Athlé) avec un parcours labellisé de 10km longeant les quais de la Garonne.

Cette course est propice à la performance avec un parcours plat, hormis le passage des ponts Chaban Delmas et le pont de pierre, et surtout une belle densité avec plus de 3 600 participants cette année sur le 10km.

Un relais de 2x5km est également possible avec un passage de témoin à hauteur de Darwin sur la rive droite.

Cela fait plus d’un an que je n’ai pas participé à une course sur cette distance. Les séances sont toujours aussi aléatoires même si j’arrive à conserver 1 ou 2 séances par semaine notamment lorsque je suis en télétravail.

Je motive Edouard, Virgile et Anaïs dès fin aout pour prendre leur dossard. Nicolas prend également le sien, Camille est malheureusement toujours blessée.

La veille, je contacte Matthias, qui est également inscrit, pour voir sur quelle allure il prévoit de partir. Il me propose que l’on commence ensemble puis d’aviser à mi-course. On se retrouve 10 minutes avant le départ juste à côté de notre sas -40 minutes.

Les élites sont annoncés au micro. Azeddine Habz défend son titre de l’année dernière. Juste derrière lui, Valentin André, 5ème au dernier championnat d’Europe de Duathlon est en embuscade. Nous étions partis ensemble à Iten au Kenya en mars 2015 avec Bob Tahri pour fouler les fameuses pistes rouge. D’ailleurs, nous sommes pas moins de 5 aujourd’hui à participer à cette course. Anthony, Rémi et M’hamed sont également de la partie.

On part modérément en 4’15 au kilo. Il ne faut surtout pas que je parte trop vite sinon je risque d’exploser. On arrive à rester assez régulier notamment après le passage du pont Chaban-Delmas avec un bon faux plat. Je tiens à peu près le rythme avec un passage en 22 min au km5. Le parcours longe uniquement le bord de la Garonne et est très agréable. Au passage du pont de pierre, les spectateurs sont plus denses au bord de la route. Je laisse filer Matthias vers le km7, j’essaye néanmoins de le garder à vue.

J’arrive à rester régulier pour finir proprement la course. L’arrivée se situe presque au même niveau que la ligne de départ au niveau du fameux miroir d’eau. Je termine en 43’47 à mon niveau actuel. Je suis plutôt satisfait du chrono et de ma course grâce notamment à Matthias.

Victoire finale en 29’10 d’Azeddine Habz qui conserve son titre. Valentin fini au pied du podium en 29’18. 30’16 pour Anthony et RP en 30’51 pour Rémi. M’hamed fini en 35’02 : bravo les gars, vous êtes des machines. Densité incroyable avec 11 athlètes sous les 30′, mais aussi 520 coureurs sous les 40′ sur un total 3 674 participants.

tarif du dossard : 17 €