La No Finish Line est un événement solidaire qui existe depuis 1999 à Monaco et qui a été lancé pour la première fois à Paris en mai 2015. La seconde édition parisienne a eu lieu du 9 au 13 avril 2016, sur le Champ de Mars. Pour ma part, c’est ma première participation.

Le principe est assez simple et surtout accessible à tous : seul ou en équipe, il s’agit de courir ou marcher sur un circuit d’1,3 kilomètres. Ce dernier est ouvert 24h/24 durant 5 jours. Le montant de l’inscription est unique, quelle que soit la distance réalisée, que l’on vienne une seule ou plusieurs fois sur la période de 5 jours. Grâce aux inscriptions (10 € pour les adultes et 5 € pour les moins de 10 ans), aux donateurs et aux sponsors, pour chaque kilomètre parcouru, l’association Children & Future Paris reverse 1 € pour soutenir des projets en faveur d’enfants défavorisés ou malades.

L’année dernière, environ 50 000 € ont été récoltés. L’objectif affiché et ambitieux de l’organisation est de récolter le double des fonds. Je m’inscris notamment pour accompagner Sothéa qui se lance sur son défi 24h et pour emmagasiner quelques kilomètres en vue de la Maxi-race qui arrive dans 7 semaines.

Je double ma séance du samedi en réalisant une sortie trail de 16 km avec 500m de D+ et profites de la fin de l’après-midi pour réaliser environ 12 km avec Sothéa. Il a déjà couru plus d’un marathon en marchant depuis son départ à 10h ce matin. Le cadre et l’ambiance sont plutôt sympathiques avec la dame de fer en toile de fond. Je lui donne rendez-vous demain matin, je lui propose de réaliser la dernière heure avec lui, il risque d’être un peu moins frais après 23h de course.

J’arrive peu avant 9h et le retrouve sur le parcours. Il se dandine comme il peut dans une marche peu académique, il a les traits du visage marqués mais toujours la même détermination. Il a dormi environ 3h depuis le départ et les conditions de course étaient compliquées cette nuit avec la pluie et le froid. Il est proche des 120 km, distance qu’il avait envisagée à atteindre après son passage des 100 km au milieu de la nuit. Nous marchons et il commence à me décrire ses sensations. On regarde le chrono défiler et commençons à estimer le nombre de tours qu’il pourrait encore réaliser. Il retrouve l’énergie et la motivation pour recourir au cours des 10 dernières minutes ou on arrive à se rapprocher des 12km/h. Au final, il réalise 95 tours du Champ de Mars et récolte donc un peu plus de 120 € pour le samu social. Les classements tombent, le première réalise 159 km tandis que le premier en fait 14 de plus : impressionnant.

IMG_3985.JPG

Je décide de retourner courir sur le parcours lundi après le boulot, je retrouve David et cumule ainsi 30 tours sur les 3 jours soit une collecte de 39 €. Après 5 jours de course, le total collecté atteint la somme 83 708,98€ soit 64 194 tours. Le seuil des 100 000 € sera à atteindre l’année prochaine. J’ai trouvé cet évènement sympathique, convivial et très bien organisé. Le cadre est privilégié même si je me vois mal tourner en rond comme un hamster durant 24h et encore moins pendant 5 jours. Le premier sur cette distance aura finalement réalisé t 408 tours soit 532 km, il doit connaitre le moindre caillou du parvis.

Publicités