Samedi matin, rendez-vous à 10h30 sur la plus belle avenue du monde dans le magasin du célèbre équipementier allemand. Incognito, un petit bonhomme de 1,64 mètre regarde la nouvelle collection de la marque aux trois bandes. A l’entrée, une photo du champion Éthiopien avec une pile de flyer disposée sur une table.

Il n’y a pas foule, pourtant ce n’est pas tous les jours que l’on peut rencontrer un double champion olympique, octuple champion du monde et détenteurs de 27 records du monde sur des distances allant du 1 500 mètres au marathon. Je suis comme une groupie qui attend patiemment de rencontrer un de mes idoles : Haile Gebreselassié.

ll me demande mon prénom, je lui épèle. Une sérénité et une simplicité se dégage de son visage. Un peu hésitant je l’avoue, je le félicite pour son incroyable carrière. Je lui tends ensuite une bannière  récupérée lors de mon dernier marathon à Berlin. Il est un peu surpris, je lui explique que j’y ai battu mon record lors de la dernière édition. Ce parcours est un bon souvenir pour lui également, il l’a remporté de 2006 à 2009 en améliorant le record du monde à 2 reprises. Il signe accompagné d’un grand sourire un Haile et y ajoute son chrono : 2h03m59s.

IMG_3749

Il me demande ensuite si je participe à la course de demain. Je lui indique que je reviens d’une blessure au talon d’Achille, il me souhaite bon courage pour ma récupération. Je le remercie encore et lui souhaite une bonne continuation, je suis sur un petit nuage.

En milieu d’après-midi, je rejoins Ludivine au parc floral pour récupérer son dossard, ce sera son premier sur la distance. Je croise de nombreuses têtes connues au travers des allées, c’est toujours sympa. Prêt de la sortie, je retrouve une foule dense et compacte. Haile continue son périple parisien et joue le jeu des dédicaces et des selfies toujours avec un sourire de cadet.

Je croise notamment Vincent Dogna, http://www.artandrun.com/, encore ému. Il me raconte qu’il vient de recevoir son idole à son stand et a eu l’occasion de lui remettre une de ses créations.

IMG_3763

Haile finira sa journée marathon par un footing avec 120 privilégiés (dont certains coureurs des Boost parisiens). J’ai l’impression qu’il a dû battre un record sur les réseaux sociaux avec le plus grand nombre de photos publiées en une journée.

Une anecdote sur Haile : il doit parcourir une distance de vingt kilomètres tous les jours pour se rendre à l’école depuis la ferme familiale. Ses livres sont systématiquement positionnés sous le bras gauche. Cette habitude lui fait prendre une position distinctive lorsqu’il court : son bras gauche est plié comme s’il tenait toujours ses livres d’école. Il réussira à corriger la position de son bras après quelques  années de compétition.

Pour moi, une de ses plus belles courses restera la finale du 10 000 mètres en 2000 à Sydney avec un dernier tour de piste de folie avec son rival Kenyan Paul Tergat. Il remporte le titre avec 9/100ème de secondes.

IMG_3747

Publicités