C’est ma première participation à cette course dont j’avais souvent entendu parler. Ayant déjà participé à deux reprises à la course du bout de l’an, qui a lieu traditionnellement en fin d’année, c’est bien de modifier un peu son calendrier des courses.

C’est la 35eme édition de cette course organisée par la Pena Cacao, association créée en 1981. Les membres du Club se concentrent sur l’organisation de manifestations sociales, culturelles, sportives et festives. Les points forts de ces manifestations sont les Fêtes de Bayonne, les Journées du Patrimoine et la Course des Remparts.

N’étant pas certain de descendre ce week-end, je m’y inscris 4 jours avant. Plus de 900 participants et record pour cette course tant attendu qui a été annulée et reportée durant la période de la COVID.

Cela fait presque 2 ans que je n’ai pas participé à un 10km en sachant que le parcours n’est pas du tout propice à la performance.

Je retire mon dossard moins d’1 h avant le départ. Le contrôle du pass sanitaire est fluide. Les conditions climatiques sont idéales.

Je m’échauffe rapidement en suivant plus ou moins les flèches au sol. Les quelques kilomètres parcourus annoncent effectivement des virages, des pavés et des changements de rythme très régulier.

10h30 : le départ est donné. Je décide de partir prudemment malgré la première grosse descente car des escaliers nous attendent rapidement. J’essaye de garder un rythme de 4’20 au kilo.

Je remonte progressivement des places sur les parties plus vallonées au milieu des remparts que l’on remonte à plusieurs reprises.

Le passage dans le petit Bayonne est également sympa avec ses petites ruelles pavées. J’arrive globalement a plutôt bien gérer ma course en étant régulier tout le long.

Petite surprise dans le dernier kilomètre avec le passage dans les escaliers de la Pena sous le rythme des bandas.

Je fini en 44’37 à ma montre (contre 45’12 en classement officiel – ce qui est très étrange puisque j’étais au second rang au départ) à la 61ème place sur 968 classés.

La course se gagne par Pierre Urruty en 35’22 en sachant que ce dernier est depuis la semaine dernière champion de france Master sur 10 000 m et a terminé 1er français à la classique très relevée de Marvejols-Mende.