– Le Senso-Ji est un temple bouddhiste situé à Tōkyō, dans le quartier d’Asakusa. C’est le plus vieux temple de la capitale japonaise. C’est aujourd’hui l’un des lieux touristiques préférés de la ville pour ses couleurs flamboyantes et l’atmosphère populaire et commerçante qui y règne. Sa grande porte Kaminari-mon à l’entrée voit ainsi passer 30 millions de personnes chaque année. Il est courant de rencontrer des japonais habillés en tenue traditionnelle, belles photos assurées. Y aller à la tombée de la nuit est une bonne solution, les éclairages mettent en valeur le temple.

DSC_1545

– Shibuya et son fameux passage piéton est un incontournable. Cette fameuse zone en sortie de la gare, au pied de la statue du légendaire chien Hachiko, voit défiler jusqu’à plusieurs milliers de passants à chaque feu rouge. C’est le plus grand carrefour du monde avec un passage clouté en diagonale. C’est le quartier de la mode et de la jeunesse tokyoïte par excellence.

DSC_1380

– La Tour de Tokyo est une tour japonaise de radiodiffusion, inaugurée en 1958 à l’image de la Tour Eiffel. C’est l’une des plus hautes tour en métal du monde, avec un point culminant à 333 mètres et deux observatoires sur la ville. Reconnaissable à ses couleurs rouges et blanches. À quelques pas de la Tokyo Tower se situe le magnifique temple Zojo-ji qui permet de poursuivre la balade .

DSC_1608

– Meiji-Jingo un sanctuaire shintoïste situé en plein cœur de Tōkyō, en bordure du quartier Harajuku. En 1915, une commission choisit un terrain appartenant à la Maison impériale comme emplacement pour la construction d’un sanctuaire dédié aux âmes divines de l’Empereur Meiji, mort en 1912, et de sa femme l’Impératrice Shōken. Poumon vert au milieu de la ville, c’est un lieu de cérémonie de mariage traditionnel et endroit populaire pour fêter le nouvel an.

DSC_1289.JPG

– Marché au poisson de Tsujuki qui abrite le célèbre plus grand marché aux poissons du monde, fondé en 1935. Son déménagement à Toyosu est prévu pour octobre 2018. Le marché est constitué de trois pôles : Vente de thon aux enchères (pour y accéder seuls cent-vingt visiteurs y sont admissibles par jour, il vaut mieux ainsi arriver aux aurores). Visite par le marché intérieur et ses dizaines de variétés de poissons. Les visites sont organisées par groupes de 6 personnes ou plus avec une interdiction de prendre des photos et de toucher quoi que ce soit. Visite par l’extérieur et ses innombrables échoppes. On y découvre des produits inconnus avec la possibilité de déguster les poissons les plus frais dès le petit déjeuner.

DSC_1641

– Le Parc Uneo est connu pour ses nombreux cerisiers sous lesquels les Tokyoïtes se réunissent chaque année durant la floraison pour manger, boire, discuter, chanter et SE promener. Trois musées, dont le musée national de Tokyo et des temples dont le magnifique Toshogu Shrine.

DSC_1490

– Prendre de la hauteur sur Tokyo est possible pour mieux se rendre compte de la taille de la mégalopole la grande du monde avec ses 38 millions d’habitants. Deux observatoires  gratuits permettent d’admirer une vue à 360° : celui de la mairie dans le quartier de Shinjuku (Tokyo Metropolitan Government Building qui s’est inspiré de Notre Dame de Paris) et un moins connu situé au 25ème étage de la Bunkyo Civic Center à Korakuen.

DSC_1244

– Dormir dans un hôtel Capsule est une expérience à connaître au moins une fois dans sa vie. Claustrophobe s’abstenir, les compartiments font 2 mètres de long sur 1 mètre de large et de hauteur. Peu de touristes étaient présents ce jour là mais tous les âges représentés. C’est un lieu économique (2 900 yens la nuit) qui fait penser à une scène du Cinquième Elément. L’hôtel est situé dans le quartier de Shinjuku (Kuyakusho-mae Capsule Hotel).

DSC_1672

– Akihabara est le quartier électronique de Tokyo. C’est le lieu privilégié des amateurs de mangas, jeux vidéo et de culture populaire japonaise, très apprécié des jeunes touristes étrangers « geek » . Ne pas hésiter à rentrer dans une salle de Pachinko, jeu populaire situé entre une machine à sous et un flipper. Les salles de jeux sont assourdissantes et étonnantes, certains joueurs y restent pendant des heures.

DSC_1368

– Boire un verre dans un bar à chouette. Tout est possible au Japon, j’avais entendu parler du bar à chat dont un a même ouvert à Paris. Ce bar a chouette est situé à proximité d’Asakusa dans les galeries commerçantes à proximité du temple d’Asakusa.

DSC_1560

 

Bonus : Ouverture depuis novembre 2016 du nouveau musée Sumida Hokusai consacré à Katsushika Hokusai, l’un des plus célèbres artistes de l’époque d’Edo. Il est situé dans le quartier de Sumida, au niveau du métro Ryôgoku et à quelques minutes à pied du Stade national de sumô (Kokugikan) et du Musée Edo-Tokyo. Katsushika Hokusai est l’artiste japonais le plus connu au monde souvent associé à l’estampe de La grande vague au large de Kanagawa, ou encore, au Mont Fuji sous l’orage. Attention, les musées de Tokyo sont fermées en général tous les lundi.

 

 

Publicités