Pour la troisième année, je participe à cette course. Depuis deux ans, j’organise de façon hebdomadaire une session avec mes collègues avec plusieurs parcours concoctés autour du travail situé à proximité du parc Disney. Cela crée du lien entre collègues et permet de se changer un peu les idées. Ma société est sponsor de cette course pour la seconde année. Nous étions 6 au départ, un peu moins de motivés cette année (13 pour l’édition 2017). Le climat n’a pas arrangé les choses : il neige depuis vendredi et les températures sont négatives. Heureusement que le printemps arrive dans 2 jours.

La veille de la course, conférence de presse à l’hôtel Blu Radisson proche du golf de Disney. Plateau de parrains toujours assez impressionnant autour des 2 familles avec Pierre Fulla à la présentation avec notamment des athlètes comme Mehdi Baala, Florian Carvalho, Yoann Kowal ou la boxeuse Maiva Hamadouche, championne du monde de boxe.

Un sacré plateau pour une belle cause : ELA, association créé en 1992 pour lutter contre une maladie rare s’attaquant au système nerveux : la leucodystrophie. La course n’est qu’une excuse, ce sera la 13ème édition qui permet de changer le quotidien à 2 familles et de communiquer sur cette maladie. Une goélette permettra à 2 enfants de participer également à la course avec une équipe de l’EPIDE.

Rendez-vous fixé à 9h30 au gymnase proche de la ligne de départ situé devant le collège Eric Tabarly. Je distribue les dossards récupérés sans problème. On rejoint tranquillement la ligne de départ après un petit footing d’échauffement de 10 minutes, je cours en short et maillot manche longue, je garde le bonnet.

Départ de la course à 10h15, de légers flocons continuent de tomber. Nous sommes environ 500 courageux au départ, le parcours est identique à celui de l’année dernière. Je croise David sur la ligne de départ, je ne l’avais pas revu depuis la No finish line de 2016. Le parcours est composé de sentiers et chemins à 90 % ce qui n’est pas pour me déplaire, le cadre est agréable et vallonné. Par chance, pas de plaques de verglas et parcours plutôt bien dégagé. Je me cale sur l’allure marathon à 4’15 au km. L’enchaînement des séances commence à se faire ressentir à partir du km 6, une bonne montée me casse le rythme. J’arrive à relancer sur le plat avant la dernière montée du parcours qui arrive au km 8. Le chrono est anecdotique : 44’23 pour une 82ème place. Je repars ensuite rejoindre Carole et Hugo sur leur fin de parcours, cela me permet de faire un petit footing de récupération et une séance de 15km dont 7km à allure marathon.

IMG_1724

Tout le monde a bien franchi la ligne d’arrivée. Les femmes repartent toutes avec une rose. Je félicite Lahcène à l’arrivée pour l’organisation et lui dis sûrement à l’année prochaine.

IMG_1734

 

Publicités