Seconde participation à cette course après 2017.

J’avais apprécié l’organisation et le cadre malgré un temps déplorable. Cette année, la météo sera plus clémente malgré la pluie régulière les jours précédents la course.

Nous arrivons sur Besançon jeudi soir après 2h30 de TGV, c’est beaucoup plus rapide et commode que la voiture. La course n’a lieu que le dimanche matin.

5 courses au programme avec quelques infimes évolutions par rapport à ma dernière participation : 10km, 10km rando, 19km, 28km et 48km/48km en relais. La randonnée est plus courte, je participe de nouveau au 19km (qui était en 2017 un format 18km) avec environ 700 mètres de D+/- ce qui n’est pas negligeable.

Plus de 5 000 participants cette année, record du nombre d’engagés pour cette 16ème édition.

Notre Airbnb, situé grande rue, rue principale n’est situé qu’à 1,5 km du départ. Romain, originaire de la ville, participe pour la première fois à cette course tandis que Thibault doit renoncer après une méchante blessure au ski.

Pasta party de veille de course organisée à l’appartement. Je fais également la traditionnelle photo du race pack publiée sur les réseaux. Je veux éviter les ravitaillements et optent pour mon S/lab Sense Ultra 5 qui est vraiment adapté à cette distance.

besancon

Départ fixé à 8h30 à la friche artistique de la Rodia. Nous partons de l’appartement à 7h45 et rejoignons directement la ligne de départ. On se retrouve malheureusement en fin de SAS du premier départ et attendons tranquillement le départ fixé dans 25 minutes.

On sait déjà que nous allons devoir slalomer sur les 500 premiers mètres mais cela devrait être raisonnable. Départ donné, slalom qui fait perdre un peu d’énergie mais cela reste sur la portion route. Nous partons sur une allure 4″10 au kilo environ. Au bout du 3ème kilomètre, peu après le passage d’une passerelle, Romain lâche quelques mètres.

Je me souviens de la montée sèche située juste après. Un peu moins glissante que lors de ma précédente participation mais cela reste quand même boueux et raide. J’arrive à plutôt bien enchainer les relances entre les montées et descentes.

J’arrive à garder mon rythme sans trop doubler ou me faire doubler, c’est plutôt bon signe. Coup de mou vers le km 15, je reprends une pâte de fruit et m’hydrate bien. Je cède quelques places notamment dans la montée en direction de la citadelle.

Le passage du fort est sympa et impressionnant, vue panoramique et magique. Je relance dans la descente composée notamment de marches, l’arrivée est en vue.

besancon  .jpg

Je franchis la ligne en 1h47m42s (121ème sur 1 755 arrivants) soit 7 minutes de mieux qu’Il y a 2 ans (avec 1km de plus) plutôt satisfait de ma course. J’ai très peu de sorties en côte dans les jambes. Il va falloir commencer à allonger les sorties en vue du Xibero trail du mois d’aout avec ses 42 km mais surtout 2 800 de D+.

Romain arrive 5 minutes plus tard, satisfait également de sa course.

Inscription à 25 euros pour le 19km.

trail des forts

trail des forts

besancon    .jpg